C. Louboutin vs Jimmy Choo: faites votre choix! (Part 2)

Au tour de Christian Louboutin, le chausseur de rêve! Nul besoin de rappeler que les ‘Louboutin’ sont des souliers à la semelle rouge brillant qui provoquent une excitation  hors norme dans le cœur des clientes et de la presse ‘mode’ toute entière. Une excitation, paraît-il, qui frise l’hystérie! (ne souriez, vous n’êtes pas à l’abris!). Ce nom illustre devenu objet de désir a été adopté par toutes les stars internationales. Sarah Jessica Parker les porte fièrement dans Sex and the City comme dans la vie, Jennifer Lopez en a fait une chanson, Uma Thurman s’en servait comme d’une coupe de champagne dans Pulp Fiction, Victoria Beckham les affichait vertigineuses avec un ventre bien rond lors du mariage de Kate & William, Blake Lively (dans la photo) joue les nouvelles ambassadrices, et la liste est encore très longue! Et oui, ce monsieur que vous voyez ci-dessous a réussi l’exploit de chausser à la fois têtes couronnées, actrices, scandaleuses et filles next door !                                                              Photo Madame Lefigaro

Son succès, il l’attribue à sa véritable connaissance des femmes. Il le dit lui-même, il y a très peu de leurs secrets qu’il ne connaisse ou ne comprenne. Et on a peu de peine à le croire quand on sait qu’à 17 ans il  décrochait son premier job aux Folies-Bergère.
Son talent est né de son observation des danseuses: des histoires de proportions, de cambrure afin de trouver la ligne parfaite qui rendra le soulier sexy. A 17 ans, il rêvait de créer des souliers pour les ‘shows girls’. Vous l’aurez compris, la réussite de Christian est exceptionnelle, et mondiale. Pourquoi? ‘parce qu’il dessine des souliers-bijoux depuis vingt  ans avec le même désir, la même passion, le même émerveillement’. En l’écoutant parler, on comprend son atout majeur: cet homme est  le meilleur ami des femmes. Il le dit ouvertement & elles le confirment toutes!  Il dessine des chaussures pour elles pour donner écho à une sensualité trop longtemps inhibée. Il se considère comme un homme libre et les femmes, il les aime libres, libres d’être vulgaires, sexys, choquantes, féminines, dominatrices, volages,…(hum hum…).
Quand on lui demande quel est le soulier qu’il préfère pour une femme, il répond : « ’le talon haut’ de loin”.Il déteste l’idée du naturel. Il préfère l’inutile à l’utile, le sophistiqué au naturel.  D’ailleurs, son nom est le plus souvent associé aux escarpins à talons aiguilles, avec un talon haut (10, 12cm…), voire très haut (jusqu’à 16cm avec le modèle ‘Alti’ certainement le plus connu).

Pour lui, le talon est musical (je le confirme! Je vous mets au défi de tenir plus de 5 min sur son site officiel sans couper le son! (*_* )Au moment où je vous parle, j’ai à mon effectif un quart d’heure de petits talons raisonnant comme un marteau piqueur dans ma tête. Le prix à payer pour revenir avec des infos. Si c’est pas de la passion…). Pour le paraphraser, le talon est un outil de communication, de musicalité entre 2 êtres.  L’attitude que donnent les talons est sexuelle. Il a commencé avec des souliers habillés. Aujourd’hui,  il fait plutôt des souliers qui déshabillent, qui appellent la nudité. Une femme nue dans un soulier est encore nue. Ils sont juste un piédestal.  Finalement, ce qui m’intéresse, c’est la force des femmes.

*Juste pour qu’on s’aligne, Christian Louboutin utilise le mot ‘souliers’ quand il parle de ses œuvres  (n’allez pas prononcer le mot ‘chaussures’, il vous bannirait de son royaume!).

  Ci dessous, presque l’intégralité  de sa collection hiver 2011! J’étais lancée.          
Qu’en pensez-vous, sa créativité n’a de limite que sa passion… Elle semble infinie et incessamment renouvelée. En essayant de mieux comprendre qui se cachait derrière ce nom, je dois avouer que je suis tombée sous le charme d’un homme gai ( joyeux), simple et assumant son côté ultra fétichiste et un peu sulfureux. Avec ce sourire de ‘good friend’, son visage rond & bon enfant…je sais pas pourquoi, mais je l’aime bien ce Christian Louboutin. Et s’il me fait cet effet là, je suis certaine qu’il doit mettre en confiance la plupart des femmes qui l’approchent. Dernière grande campagne :  Christian Louboutin a fêté ses 20 ans de success story. Et bien évidemment, en grande pompe. Pour l’événement, il a ouvert sa première boutique pour homme (petit infidèle ;-) !)  Mais son amour reste et demeure intacte pour nous, les femmes! Il a également sorti un livre relatant sa bibliographie (rigolo, baroque…et authentique. I Love it !).
 
Net-A-Porter.com movie
A côté de cet intérêt pour les hommes (suggéré par Mika), il commence à loucher sur d’autres secteurs (comme  Tamara Mellon de JimmyChoo). La mode, non ce n’est pas son truc. Dessiner des chaussures, c’est ce qu’il fait de mieux et c’est ce dans quoi il veut continuer à s’épanouir. Mais les bijoux, il les adore. Un projet encore secret mais bel & bien embryonnaire semble mûrir dans sa tête. On annonce également une future re-collaboration avec David Lynch  pour un film et une ‘high-street Louboutin capsule collection’. Parlant de partenariats, il ne veut travailler qu’avec des personnes qui lui permettront d’offrir des pièces d’une qualité irréprochable. Il le dit lui-même, il peut tout sacrifier sauf la qualité. Ses yeux lui feraient mal en voyant son nos sur des articles bâclés. Vous pourrez donc admirer différentes cross-collaboration avec la Mode pour des marques telles que The Blonds, Mary Katranzou, Johnatan Saunders & Victoria Beckham. Cristian Louboutin n’a pas fini de nous gâter. Pour la fin de l’année, le créateur dévoile un calendrier de l’Avent, qui raviera toutes les fans de chaussures!!  Et oui, derrière chaque jour, se cache une petite suprise. Vous pariez que vous ne résistera pas à la tentation de toute les ouvrir?  (^_^). En tout cas,  je n’ai pas pu!
Quand on l’entend parler, on se rend contre que M. Louboutin n’a qu’une seule obsession: la femme (oui, je me répète, mais c’est tellement important). Quand il parle de ses chaussures, il en parle comme des accessoires pour souligner la silhouette de  celle qu’il entend magnifier. Les femmes qui ont testé le témoignent: “Les Louboutins sont une drogue et il n’y pas de remède”. Au départ, j’avoue la semelle rouge me gênait. À-t-on envie d’afficher notre appartenance partout où l’on va! Encore faudrait-il être capable d’assumer la connotation et l’image un peu sulfureuse qui les qualifie. Mais finalement, on s’habitue rapidement à ce signe distinctif (dixit l’une de mes amies adeptes)! Dans ses chaussures on se sent belle et c’est ce qui compte finalement! Merci Christian, …
 

Trackbacks for this post

  1. Ares Free Download

Leave a Comment

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: