Mon salut dans Vogue

C’est l’été…et c’est vrai,  j’ai décidé de ralentir la cadence ! Le mois complètement entamé, je me suis finalement dit : “ma pauvre, ça fait ‘so cheap’ de bosser comme un dingue en plein mois de juillet (quel que soit le temps ou l’intérêt que tu portes à ton boulot!).  Mais qui fait ce genre de chose à part toi?
Non, la fille bien dans sa tête comprend que l’esprit, plus que le corps lui-même,  a besoin d’une trêve…une trêve loin du quotidien où la démarche au ralenti, les yeux cachés derrière des verres teintés, la bouche sucrée distribuant de mots tout gentils (trop fatiguée d’être chiante),… où l’attitude désinvolte et oisive devient un accessoire de mode auréolé de  grâce et de féminité.

En ce qui me concerne, l’été a été pensé pour nous permettre de reprendre des forces… Off the record : je me cherche grave. Ecrire, partager et rire…voilà ce qui m’a toujours motivé. Bla bla bla…..Enfin, jusqu’à ce que je commence à me poser la quester. Peut-être suis-je en plein syndrôme de la blogosphère. °_° Faut dire que depuis que j’y ai mis les pieds, je ne cesse de vouloir me renouveler (save me!!! ).
Allez savoir pourquoi, mais les journées ne cessent de se raccourcir! Je me sens complètement dépossédée du temps qu’il me faudrait pour mener à bien tous les projets qui me trottent par la tête. Résultat des courses : NADA – RIEN de concret.

Dans mon mal, je refuse de laisser le plaisir s’estomper …! Comme un petit moine en quête de lumière (bon, un peu plus sexy que le moine – mais ça vous ne le savez pas encore ;-)), je cherchais des réponses (oui, c’est la minute psycho). Et dans ces moments là bien évidemment, comme toute bloggeuse en mal de blogger fait, je me suis agrippée au Saint-Graal des magazines (laissé nonchalamment par ma gentille  belle sœur venue de Paris pour la première fois en reconnaissance à Bruxelles… Très très chouette  Marie, soit dit en passant – et le magazine oublié n’a rien avoir avec ça !!).
Bref, ce n’est qu’hier que je me suis retrouvée agrippée au dernier Vogue (français) qui trainait sur la table basse du salon depuis le week-end. Comme d’hab, le radar en marche, j’ai feuilleté le magazine en ne regardant que les images, les pubs & les photoshoots. De toute façon, les articles de Vogue sont ennuyeux à mourir, tout me monde le sais…(postulat fait depuis quelques années déjà…quand la version française versait dans le porno chic bien trop trash pour Madame je ne suis pas dans la Mode).
Après un premier scan…Et oui mes chéries, il est bien connu qu’un magazine se lit en plusieurs étapes : d’abord le tour d’horizon en feuilletant rapidement les pages, ensuite une lecture plus en détail des pages ça & là spottées lors de la première lecture – je devrais dire, repérage des modèles & des noms de marques que portent les mannequins trop photoshopées que pour susciter en nous une quelconque réaction (Oh la menteuse..) Selon le mood, lecture des articles psycho- sexo ou autres du genre quand on s’ennuie à mourir et qu’on a plus que ça à faire (…ok, ça dépend du mood du moment, il y a des périodes où on se jette d’abord sur ces articles là et ensuite sur l’astro pour obtenir des confirmations…avouez ;-)). La dernière lecture (option pour celles qui en veulent vraiment pour leur argent) veillera à s’assurer de n’avoir rien loupé de croustillant.

Revenons à nos moutons. Le Vogue dans ma main, la première lecture en cours, l’esprit à peine présent, je tombe sur cet article sur  «La Parisienne » page 98 Par Loïc Prignant. Un article léger,  intense en vocabulaire, habillé d’un style incroyable et de tournures de phrases si justes … si bien écrit que je n’ai pas décroché une seule seconde jusqu’au point final. Ca faisait longtemps que je n’avais pas lui un si bel article dans un magazine de mode. Comme animée d’un souffle nouveau,  j’ai refermé vite fait le Vogue…en me disant, voilà ton problème ma chérie….tu ne fais plus assez ce que tu aimes : écrire.

 

 

2 Comments

  1. Marie

    Je savais que cette article allais te plaire! bref mais tellement bien écrit , moi non plus j’ai pas décroché en le lisant.
    Je vois que mes magazines te donnent de l’inspiration et j’en suis ravi.
    bises :)

  2. yeba

    Coucou Marie, …quand on parle de loup!! ;-)….C’est vrai que c’est le deuxième magazine à toi que je détourne! En tout cas, merci car j’étais loin de me douter qu’il me serait si utile! Tu es bien rentrée chez toi? C’était trop sympa de t’avoir parmi nous :-)

Leave a Comment

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: